Un 18 juillet à 7h13

Attention, des nouveaux mots vont sortir de ma bouche : je suis fatiguée ! Alors, je ne sais pas si c’est le fait de sortir à nouveau ou l’effet de la piqûre mais je suis une fois de plus affaiblie. C’est en général vers la fin d’après-midi qu’une chape de plomb me tombe sur les épaules, saisissant ainsi tout mon corps, paralysant mes muscles et mes pensées. Le moral devient alors trouble et mes idées se déforment. C’est assez désagréable. Des questions se bousculent dans ma tête, à tout moment. J’arrive à en esquiver certaines, à répondre à d’autres mais mon cerveau a bien du mal à suivre quand même. À un instant, je me sens libre et délivrée, heureuse et insouciante et l’instant d’après, le doute arrive, accompagné de ses amis l’angoisse, la peur, le mal-être. Et ce, selon les jours, selon les heures, selon ma tête et ma force. Bon sang que ce parcours est merdique, j’aimerais quelques fois me faire lobotomiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.