Sophrologie

J’ai fait une séance de sophrologie. Je rappelle que le but d’un tel rendez-vous est d’aller se détendre… Ça s’est très bien passé. J’ai découvert un monde parallèle qui, ma foi, me semble attrayant et à ma portée. Pourtant, je suis arrivée hyper méga tendue pour diverses raisons. Premièrement, juste avant de partir, c’est-à-dire manteau sur le dos, j’ai eu la brillante idée d’aller aux toilettes et j’ai fait tomber mon téléphone dedans, téléphone qui était dans la poche du manteau qui était donc sur mon dos…! Donc voilà ce qui s’est passé, dans le calme et la bonne humeur absolus : je plonge la main dans la cuvette, qui elle, pourtant non fautive, est remplie de pipi, je retire sauvagement ledit téléphone que j’essuie avec douceur et plaisir mélangés. Puis, je le réessuie avec du gel antibactérien toujours avec délicatesse et réjouissance. Et là, j’ai à nouveau la bonne idée de souffler dans le petit trou qui sert à recharger l’appareil, il restait du liquide… sans commentaire. Tout ce petit cinéma  en sachant que mon prince et mon bébé chat m’attendent tranquillement dans la voiture. Deuxièmement, avant la sophrologue, j’avais rendez-vous (en terre inconnue) avec une assistante sociale car croyez-moi, même atteinte d’une maladie mortelle, les formalités administratives ne sont pas simples et je pèse mes mots. Troisièmement, je suis hyper tendue de nature. En tout cas, sans être dans l’interprétation, j’ai quand même parfois la désagréable impression de frôler l’hystérie ! MAIS cette séance m’a fait du bien et je pense renouveler l’expérience. Je réalise que le bien-être ne s’invente pas, il s’apprend et se travaille, tout comme le bonheur je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.