mon cher ami

Là il s’agit d’un cas de gros crétin et/ou de grosse crétine cachée derrière ou devant. Je m’explique : il y a un peu plus de dix ans, j’avais un très bon ami. Nous étions très proches, nous sortions en boîte de nuit, nous faisions les fous, il se disait notre garde du corps ! Il partait beaucoup en voyage et me rapportait de jolis présents, il était drôle et attentionné, un peu amoureux peut-être… Moi je l’aimais comme un ami, je me confiais à lui, il me réconfortait. Puis, du jour au lendemain, plus rien. Il s’est retiré de ma vie, suite je crois à une indisponibilité de ma part pour se voir. Il est vrai que sur le moment, je l’ai laissé s’éloigner, les semaines ont passé, puis les mois et les années. J’ai tenté un message d’anniversaire par sms quelques longs moments plus tard. Pas de réponse. À mi-parcours de sa disparition, j’ai à nouveau cherché à prendre de ses nouvelles, toujours rien. Et puis la maladie arrivant à grands pas, j’ai eu encore (et toujours) envie de l’appeler. Son numéro dormait bien au chaud dans mes contacts. Appel sans réponse, c’est pourtant bien sa voix sur le répondeur. Je lui laisse un message banal et gentil : « je voudrais avoir de tes nouvelles, alors si tu veux des miennes, appelle-moi. » Les jours passent, rien, rien et rien.

Premier sentiment très agréable de réaliser qu’il a l’air de s’en ficher pas mal. Je laisse passer les innombrables heures, je rumine, je cherche à comprendre ce silence. J’ai envie de lui crier : « j’ai un cancer connard, appelle-moi » ou encore « je vais mourir dans deux mois (ce qui n’est pas le cas à priori) allô ??? » Évidemment, je suis restée plus courtoise et j’ai envoyé un sms pour lui parler de ma maladie, il n’avait apparemment pas envie de mes nouvelles, il en aurait quand même ! Je lui précise que j’ai ma vie et qu’il doit avoir la sienne avec femme et enfants peut-être, je ne suis pas là pour le draguer… Les jours passent encore, et toujours rien. Je commence à sentir la colère et la déception monter en moi, l’incompréhension est à son comble et ma fierté est sévèrement touchée. Je tente alors une demande d’ami sur Facebook et là, en moins d’une demi-heure, il bloque mon accès à son compte. Fin de l’histoire. Pas un mot d’explication, pas un geste, pas même un « tu me saoules », « lâche-moi » ou « dégage » que j’aurais bizarrement préférés. RIEN. Vous pouvez vous demander mais que cherche-t-elle ? Des complications, de la pitié, de la reconnaissance, du soutien ? Oui, peut-être, entre autres, je recherchais surtout un ami…

2 commentaires

  1. Nous n’avons malheureusement pas toutes et tous la même notion d’amitié …
    La Vraie … elle perdure malgré la distance, le temps qui passe …. On se retrouve comme la veille …
    La Vie fait le tri finalement …
    Et tu sais quoi … TANT PIS POUR LUI …….
    VB

    1. Merci beaucoup pour ton message, tu as bien raison je pense. Déception et colère vont s’effacer, comme le reste, avec le temps…
      bien amicalement,
      la lionne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.