Un dimanche inoubliable

Bébé chat parle de mariage depuis plusieurs jours, même s’il ne sait pas ce que c’est. Il a dit à sa nounou qu’il allait se marier avec ses cousines. Pour lui, c’est une fête qui se prépare, il ne comprend pas tout, heureusement pour notre secret ! Le 20 mai est arrivé.    8 h du matin devant la mairie de notre petit village. Neuf personnes sont là pour nous, répondant présents à notre douce folie. Quatre témoins, mon frère, qui va partir de chez lui à 6 h du matin (en ayant travaillé très tard la veille) et repartir à 10 h 30 sans voir ni famille ni amis (il n’est pas censé être dans le coin). La sœur de mon prince, qui vient avec son mari et sa fille et un couple de cousins à mon prince, tous levés très tôt juste pour nous. Il y a aussi un cousin à moi photographe et bien sûr Monsieur le Maire et une adjointe. La sœur de mon prince va tout de même célébrer ce jour-là le mariage de ses deux frères !

Moi qui ne voulais pas entendre parler de mariage, je suis bien là, stressée mais sereine (si, si, c’est possible !), speed, très speed, heureuse et excitée. Nous faisons alors notre entrée dans la salle sur une très jolie musique, leur faisant la surprise d’être en robe de mariée et smoking. Puis le oui arrive, l’échange des alliances, les photos, la pluie de riz dehors, le petit déjeuner adorable préparé par nos témoins, les magnifiques discours, les rires et la bonne humeur, tout cela en deux heures ! Une très courte mais superbe parenthèse en ce 20 mai, que nous avons fermée très vite pour nous rendre au mariage de la douce guerrière et de son chevalier. Vêtements changés, alliances posées, nous enregistrons ce moment dans nos têtes et allons garder ce secret pour l’annoncer plus tard à nos familles.

Le second mariage de la journée est splendide. Nous sommes des dizaines de personnes à attendre les mariés. La douce guerrière nous fait également la surprise d’arriver en robe de mariée ! Elle est superbe, souriante, tremblante, le chevalier est, tout comme elle, beau, radieux et ému. Ils entrent alors dans la mairie sur la même chanson que nous trois heures avant. Incroyable coïncidence !! Les larmes coulent, l’émotion est palpable. Nos témoins présents, mon prince et moi allons écouter le discours du maire avec émoi et sourire au moment de la citation des noms des parents du chevalier. La journée est passée, fabuleuse. Et ce n’est que le soir lors d’une danse que nous apprenons notre secret aux jeunes mariés seulement. Nous clôturons ainsi ce 20 mai, inoubliable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.