3ème course – 15 janvier 2018

Avant chaque chimio, je dois faire une prise de sang pour contrôler le taux de mes globules blancs. Étant donné qu’après la dernière séance, je n’ai pas eu de piqûre de granocyte et bien ces petits globules n’ont pas réussi à faire le travail tout seuls. Résultat, chimio repoussée d’une semaine. Sur le moment, je me dis que cela me fera une semaine de vacances, de répit, j’essaie de positiver comme toujours. Mais ça n’a pas été vraiment le cas. J’ai même plutôt ressenti les effets physiques désagréables de cette fameuse troisième chimio. Étrange et perturbante sensation d’avoir l’impression d’être malade alors qu’aucun produit ne circulait dans mes veines. J’ai quand même profité de cette semaine de décalage pour manger de la galette des rois, chose que j’adore et peu importe l’apport de sucre déconseillé !

Le 15 janvier est donc arrivé, la cancéro m’a bien fait comprendre que mon corps avait besoin d’aide pour rebooster ses globules blancs et m’a donc présentée une nouvelle amie qui répond au doux nom de neulasta, une seule piqûre qui devrait moins faire bobo à ma tête. J’accepte, ai-je le choix ? Les jours suivants, j’ai effectivement été un peu mieux que la fois précédente : même nausées mais peu de maux de tête et moins violents. Dès le samedi, j’étais presque remise. Satisfaite ? Oui… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.